Le Fléau nordique: Le Chaos



Le forum de tous les chaotiques
 
AccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 [Fluff] Les larmes de la Corruption

Aller en bas 
AuteurMessage
Primo Pestis
Maraudeur du Chaos
Primo Pestis

Nombre de messages : 52
Age : 28
Localisation : Cotentin
Date d'inscription : 24/06/2013

[Fluff] Les larmes de la Corruption Empty
MessageSujet: [Fluff] Les larmes de la Corruption   [Fluff] Les larmes de la Corruption Icon_minitimeMer 26 Juin 2013, 15:04

Spoiler:
 


Les larmes de la corruption, Chapitre 1


Etait-il juste qu'il ressente une telle douleur ? Depuis combien de temps gisait-il dans la neige, le froid s'insinuant entre ses fourrures ? Il ne sentait plus ses membres depuis longtemps, et seule la douleur répondait à ses plaintes silencieuses. Avait-il mérité un tel sort ? Il avait toujours été quelqu'un de bon et de loyal. Il avait servi son capitaine sans jamais hésiter, pas même une seconde. Il avait combattu des démons, abattu des peaux-vertes... Il avait même suivi cet homme qu'il admirait plus que tout jusque sur les terres corrompues... Et, pourtant, il était abandonné là, sur le bords du chemin...

Il avait pourtant lutté avec acharnement. Les guerriers du Chaos leur avait tendu une embuscade dans les montagnes. Il avait personnellement relayé les ordres de son Capitaine, en bon bras-droit. Il avait rétabli l'ordre dans le régiment de miliciens, et s'était élancé au devant des sbires des Démons. C'est là qu'il avait reçu un coups dans la poitrine, et que ses côtes avaient été brisées. Ses poumons perforés ne l'avaient pas empêché de hurler sa victoire lorsque les derniers grands guerriers furent mis à terre, ni même de sonner la retraite. Une horde de démons rouges aux haches gigantesques approchaient, et ils étaient trop peu nombreux... Il exhorta ses camarades de l'Empire à fuir, poussant les plus affaiblis. Il vit alors son capitaine, cet homme tellement respecté, passer à côté de lui. Ils échangèrent un simple regard, et quelques mots vinrent se perdre dans le blizzard.


“Tu ne seras plus un obstacle entre ta femme et moi, maintenant...”


Un léger sourire se dessina sur les lèvres gercées de son supérieur, pourtant dissimulées sous une moustache gris et poivre, recouverte de neige. Personne d'autre n'aurait pu remarquer ce détail, mais il l'avait servi pendant tant d'années... Vingt ans. Vingt ans au service de l'Empire. Il n'avait connu que la guerre, depuis son plus jeune âge, lorsqu'il n'était qu'aide de camps. Alors il voulu répondre, se débattre. Qu'est-ce qu'il voulait dire ? Pourquoi parlait-il d'Angèle ? Et... pourquoi n'arrivait-il pas à bouger ? Il voyait le groupe s'éloigner, les Arquebusiers transportant leur armement tandis que son capitaine boitait légèrement pour rejoindre la troupe. Il voulait crier, leur dire d'attendre, leur demander de l'aide. Mais il n'y arrivait pas. Alors il baissa les yeux, et vit que son armure était enfoncée. Le métal était déformée sur la partie gauche, là où il avait été touché. Il voyait le sang couler dans la neige... Son sang. Il tomba lourdement, en arrière, s'enfonçant dans la poudreuse.

Mal... Tellement mal. Il sentait le froid lui brûler la peau, et ses os brisés se rappelaient à lui à chaque battement de son cœur. Seul la chaleur de ses larmes et leur goût salé sur ses lèvres lui permettaient de se raccrocher à la vie. Il essayait de se débattre, mais son corps était une prison de chair et de sang. Son esprit se débattait inutilement dans cette carcasse devenue inutile, empêtrée dans un désespoir sans fin. Il hurlait sa détresse, mais seul lui était capable de l'entendre. Il vit face à lui une grande créature à la peau rougeâtre qui avançait doucement, traînant une immense hache. Un démon du Dieu du Sang... Le monstre s'arrêta, huma l'air autour de lui, et hurla sa rage. Le sang était en train de le plonger dans une frénésie meurtrière. Il reprit son chemin, sans même le regarder. Ses congénères ne lui prêtèrent pas plus d'attention. Mais il ne les voyait déjà plus. Il voyait sa femme, lui sourire tendrement... Puis, petit à petit, il la vit devenir plus distante... Et son capitaine qui venait de plus en plus souvent. Et dire qu'il avait aimé cet homme... Et qu'il se retrouvait pourtant abandonné dans la neige, ses yeux morts pleurant sans discontinuer, son corps peu à peu recouvert de neige. La mort allait le saisir, maintenant...

( Non... Non, je ne crois pas que tu vas mourir... )
Revenir en haut Aller en bas
Primo Pestis
Maraudeur du Chaos
Primo Pestis

Nombre de messages : 52
Age : 28
Localisation : Cotentin
Date d'inscription : 24/06/2013

[Fluff] Les larmes de la Corruption Empty
MessageSujet: Re: [Fluff] Les larmes de la Corruption   [Fluff] Les larmes de la Corruption Icon_minitimeLun 29 Juil 2013, 20:15

Il sentit sa lame s'enfoncer dans le corps du milicien, broyant os et chaires sans distinction. Il utilisa son grand bouclier pour frapper un autre soldat de l'empire, lui brisant la mâchoire sur le coups. Autour de lui, ses guerriers massacraient les derniers membres de l'arrière-garde de ses ennemis. Primo avait patiemment attendu que la longue colonne soit attaquée par une bande de guerriers de Khorne pour lancer l'assaut également, et sa petite bande avait profité du désordre pour semer mort et désolation dans les régiments de miliciens.

Au fonds de lui, il sentait s’agiter l'âme de son prisonnier. Ce pauvre petit lieutenant de l'empire avait accepté son aide, alors qu'il gisait agonisant dans la neige. Tout le monde a peur de la mort, aussi l'avait-il contacté. Certes, le pacte tissé avec le mortel l'obligeait à chercher et tuer l'ancien capitaine de son hôte . Mais il n'avait pas précisé quand et comment il s'acquitterait de sa dette. Il préférait pour le moment profiter de sa nouvelle liberté. Ces terres désolées n'étaient certes pas aussi agréable que les jardins de son créateur, mais il y avait bien plus de choses à faire... On s'y ennuyait très peu, et il y avait encore plein de bénédictions à distribuer.


« Les derniers soldats sont morts... »

Un guerrier du chaos s'était avancé vers son seigneur, son armure encore souillée par le sang de ses victimes. Il avait décidé de suivre Primo après que ce dernier ait tué leur ancien meneur. Et, comme ses compagnons, il n'avait pas tardé à recevoir la bénédiction de Nurgle. Ils avaient compris que celui qu'il suivait n'était pas un simple champion du Chaos, mais qu'il était bien plus dangereux, et qu'il semblait attirer sur lui le regard aimant du Dieu des maladies.

Primo s'apprêta à répondre, et sentit une fois de plus le lieutenant s’agiter. Enfermé dans son propre corps, ce dernier assistait, impuissant, aux ravages perpétré par le démon qui l'habitait . Il avait demandé à garder ses yeux, et le regrettait amèrement. Il était maintenant obligé de contempler chaque massacre et scène d'horreur, sans pouvoir rien faire d'autres que pleurer. Et il ne s'en privait pas. Les guerriers du chaos avaient l'habitude de l'appeler « le larmoyant », bien qu'ils évitaient le plus souvent de le faire trop directement...

Primo Pestis, la première épidémie, l'un des nombreux enfants de Nurgle, celui que l'on surnommait maintenant le Larmoyant, avait enfin accéder à la dimension des Hommes...
Revenir en haut Aller en bas
 
[Fluff] Les larmes de la Corruption
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Fléau nordique: Le Chaos :: Le Laboratoire des Savoirs Interdits :: Créations et Développements-
Sauter vers: